loader

L’argentique revient en force !

Les passionnés de vintage vont pouvoir s'en donner à cœur joie et n’auront plus à avoir peur de passer pour des « has been » avec leurs appareils argentiques. Dorénavant, on croise des amateurs de photos à tous les coins de rue, reflex autour du coup. Sachez que vous êtes top tendance ! Les professionnels aussi s'y mettent et le résultat est au rendez-vous. Un peu d’histoire et de culture, pour en savoir plus sur l’argentique.

Le terme argentique commence à s'employer dans les années 2000, lorsque la volonté de différencier la photographie classique à la photo numérique apparaît.
Le mot argentique est à la base un terme chimique, qui fait référence aux petits agrégats d'argent qui constituent les images produites via ce procédé.

Les négatifs utilisés dans la photo argentique vieillissent bien à condition de les conserver à l'abri de la lumière et à température moyenne. Ceux en couleurs sont plus sensibles à la chaleur et se dégradent plus vite que ceux en noir et blanc.

Si tout le monde se les arrache, les appareils argentiques risquent de mourir ou tout du moins de ne pas connaître d'évolutions technologiques ahurissantes ces prochaines années. En effet, les grandes marques annoncent les unes après les autres la fin de la production d'appareils argentiques dans leurs usines. Parmi les grands groupes internationaux, Canon, Nikon, Pentax ou encore Konica Minolta ont arrêté la production en 2006, suivi de l'américain Kodak. Choix délibéré ? Certainement pas. Ils ont tous été contraints de se convertir au numérique qui affole les foules depuis son développement. D'ailleurs la concurrence fait rage, le Coréen Samsung ou les japonais Sony et Panasonic, surfent abondamment sur le numérique. Nikon et Canon conservent tout de même une mini gamme d'appareils argentiques disponibles à la vente. Il s'agit de boitiers déjà existants, qui n'ont pas fait l'objet d'amélioration. Mais les deux industriels affirment qu'ils n'en développeront pas de nouveaux. Inquiétant également quant à la durée de vie de l'argentique, la régression de la production de pellicules et papiers photographiques.

Pour terminer, voici trois modèles d’appareils argentiques légendaires :
- Le VP Exakta, appareil allemand datant de 1933. « V » pour « vest » et « p » pour « pocket », traduit poche de gilet et sous-entendu assez compact pour se glisser dans une poche et l'emporter partout.
- Le Reflex Korelle, 1935. Le premier reflex format 120 qui prenait des photos en 6x6. Son design simple cache une particularité ultra-pratique. Il est construit avec des petites vis au lieu de rivets, ce qui permet de le démonter facilement en cas de réparation.
- Le Nikon F, 1959. Premier reflex largement utilisé par les photographes professionnels. Ce chef-d'oeuvre, fabriqué par les japonais avaient pour l'époque des fonctionnalités très avancées.

loader